AgendaAgenda mai 2023Histoire

Le 8 mai, un jour férié qui a connu des rebondissements

C’est un nouveau pont qui s’offre aux Français avec un lundi 8 mai férié. Traditionnellement, ce jour est celui de la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Mais il a connu plusieurs changements en tant que jour férié en France. Et même en tant que jour de commémoration sous fond de réconciliation avec l’Allemagne. Voici un bref historique des rebondissements concernant le statut de ce jour férié spécifique :

Historique

  1. Le 8 mai 1945 : La capitulation de l’Allemagne nazie est signée, marquant la fin de la guerre en Europe.
  2. En 1946, une loi fut promulguée instaurant la commémoration de la victoire du 8 mai 1945, mais avec des modalités spécifiques. Selon cette loi, si le 8 mai tombait un dimanche, la célébration de la Libération aurait lieu à cette date. Si, en revanche, le 8 mai ne tombait pas un dimanche, la commémoration aurait lieu le premier dimanche suivant le 8. Cette disposition avait pour objectif de réduire le nombre de jours fériés en semaine, qui avaient un impact sur la productivité et l’économie nationale.
  3. 1953 : Sous la pression des anciens déportés et résistants, le 8 mai est déclaré jour férié. Cela permet de reconnaître et de commémorer la victoire sur le nazisme et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
  4. 1959 : Sous la présidence de Charles de Gaulle, les parlementaires de la Ve République choisissent de déplacer la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale au deuxième dimanche de mai, plutôt que de la maintenir le 8 mai. Cette décision avait pour objectif de faciliter la réconciliation franco-allemande en mettant l’accent sur la construction d’un avenir commun en Europe, plutôt que sur les conflits passés.
  5. 1968 : On instaure à nouveau le 8 mai comme date de commémoration, mais ce jour reste travaillé.
  6. 1975 : Le président Valéry Giscard d’Estaing supprime la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie le 8 mai et la remplace par une Journée de l’Europe. L’objectif était de marquer la réconciliation franco-allemande et de promouvoir l’unité européenne, mettant l’accent sur la coopération et la construction d’un avenir commun plutôt que sur les conflits passés.
  7. 1981 : François Mitterrand, élu président de la République, rétablit le 8 mai comme jour férié pour marquer l’importance de la victoire de 1945 et rappeler les valeurs de liberté et de démocratie défendues par la France pendant la guerre.

Depuis lors, le 8 mai est resté un jour férié en France, permettant aux citoyens de se souvenir de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de célébrer la paix et la liberté retrouvées. Des cérémonies officielles et des événements locaux sont organisés à travers le pays pour commémorer cette journée importante de l’histoire française et mondiale.

Un rituel place de l’Étoile le 8 mai

Depuis le rétablissement du 8 mai comme jour férié en France, le président de la République suit un rituel pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Chaque année, le président :

  1. Passe en revue des troupes en uniforme.
  2. Ravive la flamme du tombeau du Soldat inconnu, située sous l’Arc de Triomphe à Paris, pour rendre hommage à tous les soldats français morts pour la patrie.
  3. Dépose une gerbe au pied de la tombe du Soldat inconnu pour commémorer les sacrifices et les souffrances endurées par les militaires et les civils pendant la guerre.

Ces cérémonies solennelles rappellent l’importance de la victoire de 1945 et rendent hommage aux millions de personnes qui ont souffert et perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale. Elles soulignent également les valeurs de liberté, de démocratie et de paix que la France défend.

Votre annonce sur Blois Capitale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR