AgendaAgenda mai 2023CultureVie locale

« Lorjou revient à Blois » jusqu’au 30 mai

L’exposition des œuvres de Bernard Lorjou à l’Hôtel de Ville de Blois (jusqu’au 30 mai 2023) est une occasion unique de découvrir l’incroyable talent et la diversité de l’artiste blésois. Présentant un large éventail d’œuvres créées sur une période de cinquante ans, l’exposition met en lumière les différentes influences et les sujets qui ont inspiré Lorjou tout au long de sa carrière.

Les musiciens jouant de la sérénade, les paysages revisités, les saltimbanques et les arlequins entrant en piste et les fleurs explosives annonçant l’arrivée des beaux jours sont autant de thèmes qui reflètent l’incroyable palette et la générosité de Lorjou en tant qu’artiste.

En visitant l’exposition portée par ses amis réunis en association, les visiteurs seront captivés par l’audace et la créativité de Lorjou, qui a su mélanger les styles et les techniques pour créer des œuvres qui sont à la fois puissantes et émouvantes. Avec des couleurs vives et des formes expressives, ses tableaux capturent l’essence de la vie et de la société française de son temps.

En somme, l’exposition des œuvres de Bernard Lorjou est un témoignage de l’importance de cet artiste dans l’histoire de l’art français et une invitation à plonger dans son univers fascinant et captivant. Que vous soyez amateur d’art ou simplement curieux, cette exposition ne manquera pas de vous inspirer et de vous émouvoir.

(Re)découvrir Bernard Lorjou

Bernard Lorjou est né dans le quartier de Vienne à Blois en 1908. Il est décédé non loin, à Saint-Denis-sur-Loire en 1986, endroit où il vécu à compter des années 50 avec sa femme, également peintre Yvonne Mottet. Cela tout en disposant également d’un appartement à Montmartre, à Paris. Il est principalement connu pour son travail en tant que peintre et graveur, avec une expertise particulière dans les techniques de lithographie, d’eau-forte et de gravure sur bois.

Un parcours chaotique

Bernard Lorjou a connu une enfance difficile marquée par la maladie et le décès de sa sœur. Après une scolarité agitée et sans grand succès, il quitte Blois à l’âge de treize ans pour poursuivre son rêve de devenir peintre à Paris.

S’installant dans la capitale française, Lorjou a connu des années de pauvreté et de difficultés financières, travaillant même brièvement comme garçon de course chez un imprimeur pour subvenir à ses besoins. Malgré cela, il était déterminé à poursuivre sa passion pour l’art et a commencé à fréquenter les cercles anarchistes du Libertaire, où il a été exposé à des idées radicales qui ont influencé son travail artistique. C’est à cette époque que Lorjou a également découvert l’œuvre du peintre espagnol Francisco de Goya, qui allait devenir une source majeure d’inspiration pour lui.

Avec le temps, Lorjou a réussi à construire une carrière artistique florissante, devenant l’un des artistes les plus importants de la scène artistique française de l’après-guerre. Malgré les difficultés qu’il a rencontrées au cours de sa vie, Bernard Lorjou a toujours été animé par une passion profonde pour l’art et un désir de créer des œuvres qui reflétaient sa vision du monde. Aujourd’hui, son travail est considéré comme un témoignage important de l’histoire de l’art français, représentant l’expression puissante et souvent provocatrice d’un artiste qui a toujours suivi sa propre voie.

C’est dans les années 1940 que Lorjou a commencé à se concentrer sur sa carrière artistique, travaillant principalement en tant que peintre expressionniste. Son style distinctif était caractérisé par une utilisation audacieuse de la couleur et une technique de peinture gestuelle qui capturait une énergie brute et émotionnelle.

Lorjou a rapidement acquis une reconnaissance nationale pour son travail, avec des expositions à Paris et à l’étranger, notamment à New York et à Tokyo. Il a également travaillé sur plusieurs commandes publiques importantes, telles que la décoration du paquebot « France », les plafonds du Musée de la Chasse et de la Nature à Paris, la conception et la décoration totale de la Chapelle Charles de Blois, rue d’Artois à Blois, une réalisation tout à fait exceptionnelle et encore ignorée des Blésois.

Outre son travail de peintre, Lorjou était également un graveur accompli, travaillant avec une variété de techniques pour créer des images expressives et puissantes. Sa maîtrise de la lithographie, en particulier, était très appréciée, et il a créé plusieurs portfolios de lithographies au cours de sa carrière.

Malgré son succès, Lorjou était également connu pour son tempérament explosif et son refus de se conformer aux normes artistiques établies. Il a souvent été comparé à des artistes tels que Francis Bacon et Jackson Pollock pour son style provocateur et non conventionnel.

Aujourd’hui, l’œuvre de Bernard Lorjou est représentée dans de nombreuses collections publiques et privées, et il est considéré comme l’un des artistes les plus importants de la scène artistique française de l’après-guerre, avec Bernard Buffet, Jean Carzou, Alfred Manessier.

>> Exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h à 17h jusqu’au 30 mai. Le vernissage de l’exposition « Lorjou revient à Blois » se déroulera le mercredi 3 mai à partir de 18h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR