PolitiqueVie locale

Nicolas Orgelet : « Vous avez été élus avec nos voix, votre devoir moral sera de ne pas l’oublier »

Les trois députés sortants du Loir-et-Cher ont été réélus dans le cadre des élections législatives anticipées décidées par le président de la République. Mais cette fois il a été question de front républicain et de barrage au bénéfice des deux candidats centristes. Dans la 1ere circonscription (Blois), Marc Fesneau avec 60,2 % (32.334 voix) s’est imposé nettement. A Blois, le score est monté à 71%. Le candidat Ensemble !, avait vu le PS, LR, le PCF, Les Ecologistes, et Gildas Vieira appeler à voter pour lui, et surtout contre la candidate RN, Marine Bardet. Idem dans la 3e circonscription (Vendôme) où le front républicain a fonctionné en faveur du sortant, Christophe Marion (54,72 % et 30.055 voix), aux dépens de Virginia De Oliveira.

La parenthèse électorale se refermant, l’écologiste Nicolas Orgelet adresse une lettre ouverte – coécrite avec Christine Robin, Helene Menou, Frédérique et Stéphane Decanton – aux élus Christophe Marion, Marc Fesneau et les suppléantes Mathilde Desjonquères, Christelle Pellé, représentants de la coalition présidentielle, afin qu’ils n’oublient pas celles et ceux qui ont contribué à leur victoire.

« Vous avez été élus avec nos voix dans le cadre d’un Front Républicain. Votre devoir moral sera de ne pas l’oublier, écrit Nicolas Orgelet dans la lettre ouverte. Nous sommes soulagés que le RN n’ait ni notre circonscription, ni la majorité à l’assemblée nationale. Mais il est temps de rompre avec les discours ambigus qui ont fait le jeu du RN. Votre électorat, ceux que vous qualifiiez hier d’extrême gauche et d’écoterroristes, ont fait preuve d’abnégation pour vous confier de lutter contre les discriminations et réduire l’abîme qui fracture notre France. Désormais, plus une de vos voix ne peut se mélanger à celle du RN. Nous attendons de votre part de savoir quels moyens vous mettrez en place pour prendre en compte cette part de votre électorat qui se revendique d’une gauche, sociale et écologiste. Soyez assurés de notre vigilance. »

Cette lettre ouverte associe Laurent Baudry, Catherine Beauvallet, Françoise Beigbeder, Patrick Beignet, Delphine Benassy, Fabien Beupha, Florent Bibasse, Emmanuelle Bichaoui, Sylvaine Borel, Sidi Bousseta, Emilie Carre, Marie-Aline Chauvin, Marylène Chapelle De Rul, Nadia Clairet et Joel Clairet, Annie Conti Furghieri, Isabelle Da Rocha, Jean-Baptiste Dartois, Evelyne Dauron, Frédérique Decanton et Stéphane Decanton, Gallien Delage, Alain Denis, Magalie De Rul, Sylvie Dietrich, Axel Dieuzaide, Guillaume Dubois, J-C. Duloy, Hanan El Adraoui, Saffran Espouy, Stéphane Friaud, David Fricker, Guillaume Gaillard, Donatien Gilot, Anne-Marie Gonzales, Florent Grospart, Anne Guellier et Gilles Guellier, Françoise Julien Borne, Yann Laffont, Catherine Le Troquier, Nadine Levron, Cécile Marino, Isabelle Maston, Candice Menant, Helene Menou, Bernard-Yves Mesnager, Jean-Christophe Montagne, Florence Morit, Cindy Nadaud, Catherine Nicolas, Nicolas Orgelet, Cyril Parmentier, Bernard Peleau, Agnes Pelloquin, Noé Petit, Annie R., Lionel Ranval, Sylvaine Ravion et Fabien Ravion, Mme Ribreau, Christine Robin, Franck Royan, Pauline Salcedo, Guillaume Saveuse, Estelle Thonnat, Mathilde Van Den Boom, Martine Winckel.

Votre annonce sur Blois Capitale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR