AgglopolysDécouvrirMobilitésPolitiqueVie locale

Blois se dote de lignes vélo pour faciliter les déplacements en ville

Avec l’arrivée des beaux jours, la Ville de Blois encourage ses habitant.es à (re)prendre le vélo et à privilégier la marche. Ces modes de déplacement actifs présentent de nombreux avantages pour la santé, le porte-monnaie et l’environnement. Afin de faciliter ces mobilités douces, Blois met en place des actions concrètes dans le cadre de son nouveau plan vélo-piéton, en collaboration avec Agglopolys.

L’un des engagements phares de ce plan est la création de lignes vélo, inspirées des réseaux de transport en commun. L’objectif est que les trois premières lignes soient opérationnelles avant la fin du mandat municipal. Ces lignes seront spécialement conçues pour desservir les principaux points d’activité de la ville tels que les établissements scolaires, les sites commerciaux et administratifs, les parcs d’activités et les équipements sportifs.

Les itinéraires des lignes vélo seront aménagés avec des pistes cyclables, des bandes cyclables ou des zones apaisées pour assurer la sécurité des cyclistes. Des indications au sol permettront également aux usagers de connaître le temps nécessaire jusqu’au prochain arrêt, équipé de stationnements sécurisés pour les vélos.

Les premières lignes

La première ligne, baptisée ligne no 1, reliera le Centre commercial Salamandre au parc des expositions, en passant par plusieurs points clés de la ville tels que la déchetterie Blois-Nord, le Jeu de Paume, la cité scolaire Augustin-Thierry, les collèges et lycées proches du Bourg neuf, la rue Denis-Papin, le pont Jacques-Gabriel et la Ressourcerie en Vienne. Sa mise en service est prévue dès 2024, après la sécurisation de certains carrefours et rues.

Au-delà de Blois, ces lignes vélo seront étendues aux communes voisines dans le cadre d’Agglopolys, afin de relier d’autres équipements importants comme le parc des Mées ou la piscine du Lac de Loire.

Le plan vélo-piéton de Blois comprend également d’autres projets visant à renforcer la sécurité et l’accessibilité des modes actifs. Parmi ceux-ci, on compte la sécurisation du giratoire Médicis, la pérennisation de la voie bus/vélo rue d’Angleterre, ainsi que l’élargissement des bandes cyclables sur le pont François-Mitterrand.

La marche

La Ville de Blois met également l’accent sur la promotion de la marche à pied. Afin de rééquilibrer l’espace public, des trottoirs seront réservés aux piétons, les voitures circuleront sur la chaussée, et des aménagements spécifiques seront prévus pour les vélos et les trottinettes électriques. Des expérimentations telles que les rues-écoles, qui bloquent la circulation automobile aux heures d’entrée et de sortie des écoles, ont déjà été mises en place avec succès pour garantir la sécurité des enfants.

Budget

Pour soutenir ces initiatives, la Ville de Blois investira 2 000 000 € sur 4 ans dans le plan vélo, tandis qu’Agglopolys consacrera 600 000 € par an. Ces investissements témoignent de la volonté des autorités locales de favoriser les modes de déplacement durables et de répondre aux attentes des habitants en matière de mobilité.

Une mobilité urbaine plus durable

Afin d’encourager les Blésois.es à utiliser ces nouveaux aménagements cyclables, l’application mobile Geovelo est recommandée pour planifier et suivre des itinéraires adaptés à leurs besoins. Cette application gratuite est également utilisable dans d’autres villes françaises.

Avec ces nouvelles lignes vélo et les mesures prises en faveur des déplacements actifs, Blois se positionne comme une ville engagée dans la promotion d’une mobilité urbaine plus durable, où chacun peut trouver sa place en privilégiant des modes de transport respectueux de l’environnement et bénéfiques pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR