AgendaAgenda mai 2023Associatif et solidaritésVie locale

Paroles de « Marcheuses », une façon de mieux connaître des femmes trop méconnues

L’Association Cultures et Connaissances du Monde Arabe (ACCMA) invite à écouter des paroles de femmes, les Marcheuses, mercredi 3 mai 18h30 à la Maison de Bégon afin de leur donner de la visibilité.

Le projet de l’ACCMA a été dirigé vers un groupe de femmes rarement reconnues dans les sphères sociales et culturelles, bien qu’elles vivent à Blois depuis 40 ou 50 ans. La plupart d’entre elles sont originaires des quartiers nord et des pays du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne.

La démarche

En 2021, l’action de l’association a débuté par une activité fédératrice : la marche. Un moyen aussi de rendre ces femmes plus visibles dans l’espace public, à mieux les connaître au-delà des stéréotypes qui leur sont souvent attribués, et surtout à leur rendre hommage.

Ces femmes ont travaillé dur tout en élevant leurs enfants. En tant que citoyennes, ces « marcheuses » sensibles, drôles, féministes, exceptionnelles et ordinaires ont beaucoup à nous dire et à transmettre, si seulement nous nous intéressons à elles. Afin de recueillir leurs paroles authentiques et émouvantes, ACCMA a invité Julia Glay, journaliste, et Gaëlle Hausermann, auteure et metteuse en scène. C’est une restitution de quelques fragments de leur jeunesse, racontés en musique, en présence des « marcheuses », qui se fera le mercredi 3 mai à 18h30 à la Maison de Bégon (entrée libre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR