PolitiqueVie locale

Un plan « France Ruralités » pour une équité territoriale

Le gouvernement s’est récemment engagé à assurer « les mêmes opportunités » pour tous les territoires à travers son nouveau plan, « France ruralités ». Présenté par Elisabeth Borne dans la Vienne ce jeudi, le plan comporte une série de mesures visant à soutenir et à revitaliser les zones rurales du pays.

Un travail partenarial en faveur de l’équité territoriale

« France ruralités » résulte d’une année de travail partenarial intense et est conçu pour répondre à l’enjeu de l’équité territoriale. Le plan vise à garantir que tous les territoires, en particulier les zones rurales, bénéficient de chances égales de prospérité et de développement.

Le plan a été élaboré pour répondre aux préoccupations exprimées par les habitants des zones rurales qui, selon Elisabeth Borne, « ont le sentiment que tout est plus compliqué pour eux ». Dans un entretien au Figaro, la Première ministre a déclaré que « la ruralité est une chance pour notre pays ».

Les quatre axes du plan

Le plan « France ruralités » se concentre sur quatre axes principaux pour aborder les problèmes spécifiques au monde rural, qui compte 22 millions d’habitants et couvre 90 % de la superficie du pays.

Un programme appelé « Villages d’avenir » sera lancé pour aider les communes rurales à réaliser leurs projets, inspiré par des programmes similaires visant à revitaliser les centres-villes. De plus, l’État recrutera et déploiera 100 chefs de projets « ingénierie » dans les préfectures.

Des mesures attendues et concrètes

Parmi les autres mesures très attendues, les villages bénéficieront d’une dotation « biodiversité » augmentée de 42 millions à plus de 100 millions d’euros. Ce financement contribuera à la protection des « aménités rurales », y compris les espaces naturels protégés, les sols, les forêts, les étangs et les zones humides.

Le plan « France ruralités » implique également un effort interministériel pour améliorer le quotidien des habitants des zones rurales. Une enveloppe de 90 millions d’euros sur trois ans sera utilisée pour aider les collectivités à déployer des services de mobilité innovants. Un fonds de soutien au commerce en milieu rural sera pérennisé et une « prime de sortie de la vacance » sera créée pour réintroduire des biens immobiliers sur le marché de la résidence principale.

Santé et revitalisation des zones rurales

Concernant l’accès aux soins, une des principales préoccupations des habitants des zones rurales, le gouvernement prévoit de lancer 100 « médico-bus » équipés de spécialistes, notamment des gynécologues.

Enfin, le dispositif des zones de revitalisation rurale (ZRR) sera pérennisé. Ce dispositif permet aux entreprises et collectivités en zone rurale de bénéficier d’exonérations fiscales et sociales. Sa cartographie sera réformée pour cibler les communes les plus fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Blois Capitale

GRATUIT
VOIR