Politique

François Bonneau appelle à sauver les libertés mais aussi l’économie française

Les résultats des élections européennes de 2024 en région Centre-Val de Loire ont été clairs. Jordan Bardella est arrivé en tête avec 34,94 % des votes, un score supérieur à la moyenne nationale. Ont suivi Valérie Hayer, avec 15,10 % des suffrages, et Raphaël Glucksmann, troisième, recueillant 12,55 % des votes. Président de la Région Centre-Val de Loire, un poste qu’il occupe depuis 2007, François Bonneau est inquiet suite à ces résultats et avant les élections législatives anticipées, décidées par le Président de la République.

    « Le score qui a été fait par l’extrême droite dimanche dernier est particulièrement grave et constitue vraiment une alerte très préoccupante », a déclaré le président socialiste de la Région CVL au micro de Radio Intensité, avant de s’indigner du choix de la dissolution de l’Assemblée nationale. « Faire cela, dans ce moment précis où l’extrême droite est portée par l’appétit de la conquête, ce n’est pas responsable. Il s’agit maintenant de rassembler les forces de gauche, des démocrates, ainsi que ceux qui sont épris de liberté. L’extrême droite a un programme qui va cadenasser nos libertés et, sur le plan économique, exposer notre pays à de grands périls. En cas d’échec électoral, ce sera totalement intenable pour Emmanuel Macron, car cela représenterait pour lui un total aveu d’échec. Il a tout fait pour situer le débat politique entre lui et l’extrême droite, ignorant l’existence des forces républicaines. On voit aujourd’hui le résultat de cela et il s’enfonce dans cette direction. »

    Votre annonce sur Blois Capitale

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page
    Blois Capitale

    GRATUIT
    VOIR